Une entrée en maison de retraite engendre certains coûts parfois difficiles à assumer pour un sénior et ses aidants. Quelles aides sont à votre disposition pour financer une place en maison de retraite ?

Quelles aides pour alléger sa facture en maison de retraite ?

Il est possible de bénéficier de plusieurs aides financières en maison de retraite. Chacune de ces aides a sa propre raison d’être et sert à financer une partie différente du tarif de l’établissement.

Les principales aides sont les suivantes :

1 – L’Allocation Personnalisée d’Autonomie (APA) permet de couvrir – intégralement ou partiellement – le tarif dépendance de la maison de retraite. C’est-à-dire les dépenses effectuées par l’établissement d’accueil pour aider les résidents à accomplir les actes essentiels de la vie quotidienne, mais qui ne sont pas liées aux soins médicaux et paramédicaux.
Cette aide mensuelle peut être versée à la personne âgée dépendante, ou directement à la maison de retraite.

    Son montant varie selon trois paramètres principaux :

  • Le GIR – ou degré de dépendance – de la personne âgée
  • Le tarif dépendance de la maison de retraite
  • Les ressources de la personne âgée.

2 – L’Aide Sociale à l’Hébergement (ASH) peut financer une partie ou la totalité du tarif hébergement facturé par une maison de retraite. Cette aide vient soutenir – sous conditions – les personnes âgées de plus de 65 ans, aux ressources minimales. L’établissement d’accueil doit toutefois être habilité à recevoir des bénéficiaires de l’ASH.

3 – Les aides au logement : l’APL et l’ALS contribuent au financement des frais d’hébergement des personnes âgées dont les revenus sont insuffisants. Afin de percevoir ces allocations, le senior se tournera vers la Caisse d’allocations familiales (CAF) ou à la Mutualité sociale agricole (MSA), selon son régime de protection sociale.

Existe-t-il d’autres aides pour les résidents en maison de retraite ?

D’autres aides permettent aux personnes âgées de vivre plus facilement avec de faibles ressources :

4 – L’Allocation de Solidarité aux Personnes Agées (ASPA) permet d’assurer un minimum de ressources aux personnes âgées ayant un faible revenu, en maison de retraite ou à domicile.

5 – Le prêt viager hypothécaire, crédit à la consommation accordé aux personnes âgées, utilise la valeur de leur patrimoine immobilier comme garantie. Les liquidités dégagées leur permettent ainsi de financer la maison de retraite.

6 – Le recours à l’obligation alimentaire : si la personne âgée est dans le besoin, sa famille a le devoir de s’occuper d’elle et de financer, au moins partiellement, son entrée en résidence. Le conjoint, les descendants en ligne directe ainsi qu’un gendre ou une belle fille, sont tenus d’apporter leur aide à leur aïeul en difficulté.

Note de l’article (7 votes)

Cet article vous a-t-il été utile ?

Notez cet article afin de nous permettre d’améliorer nos contenus.

Elsa Blanc,Rédactrice chez Cap Retraite

Commentaires (0)

Réagissez, posez une question…

Les derniers articles

Articles les plus recherchés

Nos dossiers sur ce thème

Les aides financières

Les personnes âgées, demeurant à domicile ou en maison de retraite, peuvent bénéficier d'aides financières et de subventions diverses. Les pouvoirs publics ont entrepris de…

En savoir plus

Les droits des personnes âgées

Le vieillissement se déroule, de manière générale, dans la sérénité, mais il peut aussi se caractériser par une perte progressive de l'autonomie de la personne…

En savoir plus

L'APA

L’Allocation Personnalisée d’Autonomie, est la principale mesure d’aide proposée aux personnes âgées dépendantes. Cette prestation phare de l’action sociale des départements remplace la PSD (Prestation…

En savoir plus

Les structures d'information

Pour s’y retrouver dans les prestations pour personnes âgées (allocation personnalisée d’autonomie versée par le département, aide pour les aidants, aide à domicile par des…

En savoir plus