Au sommaire

    Comparateur en ligne 100% gratuit

    Trouvez votre maison de retraite

    Partager :

    Cet article a été noté par 7 lecteurs

    La prise en charge d’une personne atteinte de la maladie d’Alzheimer ou d’un trouble apparenté présente des caractéristiques uniques. Pour mieux accompagner la personne et ses aidants, il existe un métier spécifique : celui d’assistant de soins en gérontologie. Accessible notamment aux aides-soignants, la formation d’ASG permet de mieux comprendre la maladie et d’adapter les soins dispensés, à la fois à domicile et en établissement d’hébergement.

    Qu’est-ce qu’un assistant de soins en gérontologie ?

    L’assistant de soins en gérontologie (ASG) est un professionnel de la prise en charge des personnes âgées en situation de grande dépendance ou atteintes de la maladie d’Alzheimer.

    Cette fonction a été créée dans le cadre de la mesure no 20 du Plan Alzheimer 2008-2012. Le but : développer les métiers et compétences spécifiques pour mieux aider les personnes atteintes de maladies neurodégénératives.

    Ces professionnels des métiers du grand âge apprennent à mettre en œuvre des techniques de soin et de communication adaptées aux besoins des seniors présentant des troubles cognitifs ou du comportement.

    Quel est le rôle de l’assistant de soins en gérontologie ?

    L’assistant de soins en gérontologie aide et soutient au quotidien la personne atteinte de la maladie d’Alzheimer ou d’un trouble apparenté, ainsi que ses proches aidants.

    Les rôles de l’ASG sont multiples :

    • contribuer à la définition et à la réalisation des projets individualisés des personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer,
    • venir en aide au résident ou à la personne à domicile dans la réalisation des actes essentiels de la vie quotidienne. Le but : identifier ses besoins et y répondre, tout en encourageant la personne à faire le maximum par elle-même pour maintenir son autonomie,
    • dispenser des soins d’hygiène et de confort, en adoptant une attitude empathique et sécurisante. Le but : réduire les troubles du comportement et assurer l’hygiène de la personne âgée tout en étant attentif à ses besoins,
    • organiser des activités de stimulation physique et cognitive. Là aussi le but est de renforcer les fonctions restantes et de valoriser la personne aidée,
    • surveiller l’état de santé de la personne âgée et identifier toute évolution des symptômes de la maladie d’Alzheimer et de leur répercussion sur son quotidien,
    • entretenir une relation amicale et chaleureuse avec la personne aidée, pour lutter contre la solitude et l’isolement,
    • encourager et développer la vie sociale de la personne, en l’aidant à maintenir un lien social avec sa famille et ses proches,
    • informer, soutenir et conseiller les proches aidant dans la prise en charge de la personne atteinte de la maladie d’Alzheimer et l’organisation du quotidien.

    Où intervient l’ASG ?

    L’assistant de soins en gérontologie travaille au sein d’une équipe pluridisciplinaire, sous la responsabilité d’une infirmière coordinatrice, d’un travailleur social ou d’un chef de service.

    L’ASG peut exercer à domicile chez la personne âgée ou dans un établissement d’accueil :

    Il est en relation étroite avec les autres professionnels de santé intervenant dans la prise en charge de la personne âgée :

    Sophie, conseillère chez Cap Retraite

    Trouver une maison de retraite n’a jamais été aussi facile !

    Service gratuit et sans engagement

    Déterminez vos critères

    Service gratuit et sans engagement

    Qui peut devenir ASG ?

    La fonction d’assistant de soins en gérontologie est en fait une spécialisation des métiers du grand âge pour les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer. La formation est ouverte aux :

    Pour pouvoir accéder à la formation d’ASG, le professionnel doit être en situation d’activité professionnelle. C’est souvent l’organisme ou l’établissement l’employant qui l’oriente vers cette spécialisation pour offrir une meilleure réponse aux personnes accompagnées.

    Le candidat à la formation d’ASG doit être une personne dotée de qualité d’écoute, de sollicitude et de bienveillance à l’égard des personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer et de leurs proches.

    Quelle est la formation permettant de devenir ASG ?

    La formation pour devenir assistant de soins en gérontologie est une formation continue de 140 h. Elle peut s’étaler sur une année, afinde permettre à l’étudiant de poursuivre ses activités professionnelles.

    En général, la formation est prise en charge financièrement par le service ou l’établissement où exerce le professionnel. Celui-ci peut également suivre une telle formation de sa propre initiative et la financer lui-même ou en recourant au compte personnel de formation.  

    Elle permet au professionnel de :

    • mieux connaître les spécificités des maladies neurodégénératives et de la prise en charge de la personne atteinte,
    • acquérir des techniques d’écoute et de communication avec les patients,
    • apprendre comment s’intégrer efficacement au sein de l’équipe pluridisciplinaire

    À l’issue de ces études, l’ASG reçoit une attestation de suivi de formation.

    La fonction d’assistant de soins en gérontologie répond ainsi à une véritable volonté d’améliorer la qualité de vie des personnes atteintes d’un trouble cognitif, aussi bien à domicile qu’en établissement. Elle fait partie des métiers du grand âge, amenés à se développer dans le cadre du vieillissement de notre société.

    Cet article vous a-t-il été utile ?

    Notez cet article afin de nous permettre d’améliorer nos contenus.

    Yaël A.,Rédactrice chez Cap Retraite

    Pratique

    Les outils et parutions de Cap Retraite

    Autres articles sur ce dossier

    Les internautes ont aussi lu ces articles