Aide à domicile vs soins à domicile : connaître les différences
Maintien à domicile

Publié le 17/10/2017

Publié le 17 Oct. 2017

L’aide à domicile et les soins à domicile sont deux différents types de prise en charge dispensés directement chez la personne âgée. Les prestations, les intervenants et le mode de financement diffèrent. Découvrez les principales différences entre ces services à domicile pour mieux comprendre le type d’accompagnement adapté à vos besoins ou à ceux de votre proche âgé.

Aide à domicile vs soins à domicile : connaître les différences

Services de soins infirmiers à domicile (SSIAD) : qu’est-ce que c’est ?

Les soins à domicile sont des actes infirmiers et de nursing assurés par une équipe soignante pluridisciplinaire, dirigée par une infirmière coordinatrice. L’équipe comprend notamment des :

  • infirmiers,
  • aides-soignants,
  • ergothérapeutes,
  • kinésithérapeutes,
  • intervenants d’autres professions paramédicales.

De nombreux services de soins à domicile (SSIAD) disposent également d’une équipe spécialisée Alzheimer (ESA), composés de professionnels plus particulièrement formés à la réadaptation, la stimulation et l’accompagnement des patients et de leurs aidants familiaux:

  • assistants de soins en gérontologie,
  • psychomotriciens,
  • ergothérapeutes.

Quelles sont les prestations relevant des soins à domicile ?

Les services de soins infirmiers à domicile comprennent les prestations suivantes :

  • actes infirmiers et de nursing,
  • administration de médicaments, y compris des injections,
  • analyses médicales,
  • suivi de l’état de santé,
  • soins des blessures,
  • coordination avec les professionnels de santé.

Quand recourir aux soins à domicile ?

Les soins infirmiers à domicile sont en général prescrits par le médecin traitant ou hospitalier dans l’un des cas suivants :

  • après un séjour à l’hôpital ou en service de soins de suite et de réadaptation (SSR) : pour faciliter le retour à l’autonomie du patient âgé,
  • lorsque le traitement médicamenteux d’une personne âgée a récemment été modifié: pour surveiller les éventuels effets indésirables et s’assurer de l’efficacité du traitement,
  • lorsque la personne âgée est en perte d’autonomie: pour l’aider à retrouver son autonomie grâce à une thérapie (kinésithérapie, ergothérapie…) adaptée ou en lui apprenant de nouvelles compétences pour compenser son handicap.

Comment payer les soins à domicile ?

Les soins infirmiers à domicile sont une forme de prise en charge médicale et sont donc couverts par l’assurance maladie, à condition d’être prescrits par un médecin.

Les ESA peuvent intervenir (sur prescription médicale) de 12 à 15 séances au domicile de la personne atteinte de la maladie d’Alzheimer. La prescription peut être renouvelée l’année suivante.

Services d’aide à domicile : qu’est-ce que c’est ?

Les services d’aide à domicile sont des prestations d’aide à la vie quotidienne, réalisées par des professionnels de l’aide à la personne :

  • aide-ménagère,
  • auxiliaire de vie sociale,
  • assistant de vie.

Ces professionnels sont formés pour aider différents types de publics, y compris les seniors de 60 ans et plus en perte d’autonomie (dans ce cas, le service d’aide à domicile doit être agréé).

Les services d’aide à domicile visent à assister les personnes âgées dans les activités de la vie quotidienne, mais aussi à fournir une compagnie. À la différence des soins à domicile, l’aide à domicile n’assure pas de prestations infirmières ou médicales.

Quelles sont les prestations relevant des soins à domicile ?

Les services d’aide à domicile comprennent les prestations suivantes :

  • entretien du domicile,
  • aide à la toilette et à l’habillage,
  • aide aux courses et à la préparation des repas,
  • compagnie,
  • transport,
  • rappel pour la prise de médicaments,
  • aide aux démarches administratives…

Quand recourir aux soins à domicile ?

Pensez aux services d’aide à domicile lorsque la personne âgée :

  • a besoin d’aide dans les activités de la vie quotidienne, de la toilette à la préparation des repas, en passant par les transferts du lit à la salle à manger, etc.
  • ne peut pas conduire et a besoin d’être accompagnée à un rendez-vous,
  • vit seule et risque de souffrir d’isolement social.

Comment payer l’aide à domicile ?

L’aide à domicile n’est pas une prestation médicale, elle n’est donc pas prise en charge par l’assurance maladie. Néanmoins, elle ouvre droit à certaines aides financières.

Vous pouvez financer l’aide à domicile de l’une des façons suivantes :

  • ressources personnelles,
  • aide des proches (vous pouvez notamment faire jouer l’obligation alimentaire, si vos revenus sont insuffisants),
  • assurance dépendance (dans les conditions du contrat),
  • allocation personnalisée d’autonomie (APA), si la personne âgée dépendante satisfait aux critères d’obtention,
  • aide-ménagère de l’aide sociale (pour les seniors non éligibles à l’APA, mais dont l’état justifie le besoin d’aide à domicile).

Peut-on combiner l’aide et les soins à domicile ?

Les services d’aide à domicile et de soins infirmiers à domicile ne s’excluent pas mutuellement. Dans de nombreux cas, le maintien à domicile d’un aîné dépendant nécessite la mise en place simultanée de ces deux formes de prise en charge, notamment lors d’un retour à domicile après hospitalisation.

L’équipe du service de soins à domicile prendra en charge les besoins infirmiers de l’aîné et assurera sa réhabilitation, tandis que les professionnels de l’aide à domicile s’occuperont de l’accompagnement personnel et de l’assistance dans les tâches du quotidien.

L’assistance sociale de l’hôpital peut vous aider à mettre en place les services adaptés pendant la période de transition et éventuellement sur le long terme.

L'avis des utilisateurs sur cet article
3.8/5 - 6 votes - Votre vote :

Articles connexes