Les troubles digestifs chez les personnes âgées
Santé

Publié le 08/05/2019 . Mis à jour le 08/05/2019

Publié le 8 Mai. 2019 . Mis à jour le 8 Mai. 2019

Le vieillissement accroît les risques de développer des troubles digestifs. Certes, ces problèmes de santé peuvent survenir à tout âge. Mais chaque année, près de 4 personnes âgées sur 10 en souffrent. Voici un aperçu des maladies et des troubles liés à l’appareil digestif les plus courants au grand âge. Apprenez pourquoi ils se produisent et comment maintenir une bonne santé digestive au fil des ans.

Les troubles digestifs chez les personnes âgées

Quels sont les principaux troubles digestifs chez les personnes âgées ?

Avec l’âge, de nombreuses fonctions corporelles ralentissent, y compris celles de votre appareil digestif. Les muscles de l’appareil digestif deviennent plus faibles et plus rigides, et donc moins efficaces. Vos tissus risquent également plus facilement d’être endommagés : les nouvelles cellules ne se forment pas aussi rapidement qu’auparavant.

Les troubles digestifs les plus courants chez les personnes âgées peuvent comprendre :

La constipation

La constipation est un trouble digestif fréquent chez les seniors. Notre tube digestif achemine la nourriture dans le corps par le biais d’une série de contractions musculaires. Avec l’âge, ce processus peut ralentir. Dans ce cas, le côlon absorbe plus d’eau, ce qui peut entraîner des troubles digestifs, dont la constipation.

Symptômes de la constipation :

  • fréquence réduite des selles,
  • défécation difficile et douloureuse,
  • selles dures,
  • ballonnements,
  • douleurs abdominales…

Causes de la constipation :

Les polypes intestinaux et le cancer du côlon (colorectal)

Après 50 ans, le risque de développer des polypes (croissance anormale de tissus en saillie) dans le côlon augmente. Les polypes peuvent être bénins, mais aussi devenir cancéreux (forme maligne).

Cause des polypes : la cause n’est pas connue, mais il est admis que le régime alimentaire constitue un facteur de risque, souvent associé à une cause génétique. Vous pouvez avoir des polypes sans le savoir : ils ne présentent généralement aucun symptôme. C’est pourquoi le dépistage par coloscopie est recommandé à toute personne âgée de plus de 50 ans. Pendant cette procédure, les polypes peuvent être éliminés avant qu’ils ne deviennent cancéreux. Les personnes ayant des antécédents familiaux de cancer du côlon ou d’autres facteurs de risque peuvent avoir intérêt à subir un dépistage plus tôt.

Le cancer du côlon peut se développer jusqu’à dix ans après la formation d’un polype. D’où la nécessité de procéder à des coloscopies, notamment si du sang est découvert dans les selles, après un test Hémoccult.

Personnes à risque de développer un cancer du côlon :

  • patients atteints de la maladie de Crohn ou d’une colite ulcéreuse,
  • individus ayant des antécédents de cancer du côlon dans la famille,
  • patiente ayant eu un cancer du sein ou des polypes du côlon.

Symptômes à surveiller :

  • saignements,
  • perte de poids anormale,
  • fièvre,
  • besoin de se rendre à la selle la nuit,
  • douleurs abdominales persistantes pour les personnes de plus de 50 ans,
  • constipation ou diarrhée inhabituelles.

La diverticulose colique

La diverticulose est un trouble digestif relativement fréquent chez les personnes âgées (plus de la moitié des seniors de 60 ans et plus, et les deux tiers à partir de 85 ans). Elle survient lorsque les petites poches tapissant le côlon (évaginations de la muqueuse) se gonflent à des points plus fragiles le long de la paroi intestinale (surtout dans le côlon sigmoïde, c’est-à-dire la partie gauche du côlon où il existe une hyperpression).

Certaines personnes ne présentent aucun signe lorsque ce trouble digestif se produit, alors que d’autres peuvent ressentir les symptômes suivants :

  • gaz,
  • ballonnements,
  • diarrhée,
  • saignements,
  • fièvre,
  • irritabilité du côlon,
  • crampes,
  • constipation,
  • vomissements.

La diverticulose ne nécessite généralement pas de traitement, sauf lorsque les diverticules sont enflammés (diverticulite). Le traitement de ce trouble digestif comprendra alors : des analgésiques, des antibiotiques et des changements de régime.

Les troubles de l’œsophage

L’œsophage est le tube qui relie la bouche à l’estomac. Comme pour le côlon, le fonctionnement de l’œsophage peut ralentir avec l’âge, entraînant un acheminement plus lent des aliments. La personne âgée aura alors des difficultés à ingérer des aliments et liquides.

Causes possibles des troubles de l’œsophage et difficultés de déglutition :

Le reflux gastro-œsphagien pathologique (RGO)

Même si le reflux gastro-œsphagien pathologique (RGO) peut survenir à n’importe quel âge, il est plus fréquent chez les personnes âgées.

La personne atteinte de RGO souffre d’une accumulation d’acide gastrique dans l’œsophage. Ceci provoque alors les troubles gastriques suivants :

  • brûlures d’estomac,
  • régurgitation d’aliments ou d’acide,
  • mal de gorge,
  • toux,
  • douleur du thorax,
  • haleine désagréable.

Il est alors important d’essayer de découvrir les aliments favorisant le RGO pour les éliminer de votre régime. Les plus courants sont :

  • les aliments gras,
  • les épices,
  • l’alcool,
  • la caféine.

Les inflammations des intestins

Les inflammations intestinales sont fréquentes chez les personnes âgées. Il en existe deux types :

  • inflammation aiguë des intestins: temporaire et subite,
  • maladie intestinale inflammatoire (MICI): cette affection inflammatoire chronique touche l’intestin et comprend deux sous-types principaux, la colite ulcéreuse et la maladie de Crohn. De 10 à 30 % des patients atteints de maladie intestinale inflammatoire ont plus de 60 ans.

Les personnes âgées sont également plus vulnérables aux intoxications alimentaires.

Comment maintenir votre santé digestive en vieillissant ?

Fort heureusement, les dysfonctionnements de l’appareil digestif ne sont pas une fatalité au grand âge. Comme pour de nombreux problèmes de santé, la prévention est la meilleure façon de maintenir une bonne digestion.

  • Vérifiez vos médicaments : l’utilisation des médicaments doit être surveillée pour éviter les effets indésirables sur l’appareil digestif. Consultez votre médecin traitant pour essayer de découvrir si vos médicaments sont éventuellement responsables de troubles digestifs. Si vous prenez des anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) pour soulager la douleur, renseignez-vous bien auprès du docteur afin de trouver la posologie la plus faible efficace dans votre cas et n’oubliez pas de les prendre avec de la nourriture. Ces médicaments augmentent notamment le risque d’ulcères de l’estomac. Assurez-vous par ailleurs de ne pas poursuivre des traitements qui n’ont plus lieu d’être. Gare aux interactions médicamenteuses, notamment avec des médicaments sans ordonnance, dont le médecin traitant n’a peut-être pas conscience lorsqu’il vous prescrit un traitement.
  • Demeurez actifs : exercer une activité sportive (aérobique d’intensité modérée à élevée, pour être précis…), au minimum deux heures et demie par semaine, à raison d’au moins 10 min par séance, permet de prévenir de nombreux troubles digestifs, ou autres. Le sport a un effet bénéfique, notamment contre le cancer du côlon.
  • Consommez davantage de fibres : les aliments riches en fibres, par exemple les fruits et légumes, les céréales complètes et les légumineuses, ont également une teneur élevée en nutriments essentiels. Les fibres aident notamment à prévenir la constipation et la diarrhée et soulagent les symptômes de la diverticulose.
  • Buvez beaucoup : consommez suffisamment de liquides au fil de la journée, même si vous n’avez pas soif. Si vous prenez des diurétiques, demandez au médecin comment éviter la déshydratation.
  • Faites attention à votre poids : maintenir un poids santé est essentiel pour se protéger de nombreux problèmes de santé, notamment les maladies cardiovasculaires, le diabète et l’hypertension. Vous limitez ainsi le nombre de médicaments que vous prenez et donc les risques de troubles digestifs.
L'avis des utilisateurs sur cet article
4/5 - 1 votes - Votre vote :

Articles connexes