Tout savoir sur les maladies neurodégénératives au grand âge
Le 20/02/2018 - Maladie d'Alzheimer

Le cerveau est en quelque sorte le centre de contrôle de notre corps. Il joue un rôle primordial pour le maintien des fonctions cognitives et physiques. Chez les personnes âgées, le risque de dégénérescence du cerveau augmente malheureusement et des pathologies comme la maladie d’Alzheimer, mais pas uniquement, peuvent se développer. Cap Retraite vous dit tout sur les maladies neurodégénératives, leurs symptômes et la prise en charge.

Tout savoir sur les maladies neurodégénératives au grand âge

Qu’est-ce qu’une maladie neurodégénérative ?

Le cerveau joue le rôle de centre de commande de l’organisme. Il fait partie du système nerveux, avec la moelle épinière et un large réseau de nerfs et de neurones. C’est ce système nerveux qui contrôle de nombreuses fonctions cognitives, sensorielles, musculaires, etc.

Lorsque le cerveau est endommagé, ces différentes fonctions, et notamment la mémoire, les sensations et même la personnalité, changent et déclinent.

Une dégénérescence du cerveau intervient lorsque des tissus ou cellules du système cérébral se détériorent.

Une maladie neurodégénérative correspond à une telle atteinte du système nerveux et du cerveau. Les personnes âgées sont plus souvent touchées par les maladies dégénératives du cerveau, pour des causes qui ne sont pas toujours très claires.

Les maladies neurodégénératives au grand âge incluent de nombreuses pathologies, dont les symptômes et la gravité varient fortement.

Qu’est-ce que la démence sénile ?

Le terme démence est très souvent utilisé par nos voisins anglophones pour parler des maladies neurodégénératives chez les personnes âgées.

Les mots démence sénile ou sénilité ont néanmoins en français une connotation assez négative, et si la démence est bien un terme technique utilisé pour définir la dégénérescence du cerveau chez les personnes âgées, on lui préfère souvent la notion de « maladie neurodégénérative ».

Quels sont les différents types de maladies dégénératives du cerveau ?

Qui dit maladie neurodégénérative pense en général à la maladie d’Alzheimer, qui touche près d’un million de personnes en France. On parle d’ailleurs aujourd’hui plus volonté de la maladie d’Alzheimer et des maladies apparentées, au lieu d’utiliser le terme général démences.

Les maladies neurodégénératives comprennent donc des troubles aussi variés que :

  • la maladie de Parkinson: les symptômes de cette pathologie apparaissent entre 50 et 70 ans. Elle touche les cellules du cerveau responsables du contrôle des mouvements ;
  • la démence vasculaire: trouble souvent engendré par de petits AVC à répétition. Elle entraîne des symptômes cognitifs, notamment au niveau de la mémoire ;
  • la maladie d’Huntington: maladie héréditaire qui peut débuter après l’âge de 50 ans pour la forme tardive ;
  • la démence à corps de Lewy (DCL): maladie neurodégénérative réunissant plusieurs symptômes des maladies d’Alzheimer et de Parkinson. L’âge moyen d’apparition de la DCL se situe entre 50 et 70 ans et sa progression est plus rapide que celle de ces pathologies ;
  • la maladie de Creutzfeldt-Jakob, dont la forme sporadique est plus fréquente chez les personnes de 70 à 79 ans. Il s’agit d’une maladie neurodégénérative plus rare que les autres démences. Elle entraîne des mouvements musculaires anormaux, des troubles de la mémoire, de l’humeur et de la vision. Son évolution est très rapide.

Quels sont les principaux symptômes des maladies neurodégénératives ?

Chaque pathologie se manifeste et évolue d’une manière différente. Les symptômes de la maladie d’Alzheimer comprennent notamment un déclin cognitif, mais aussi des atteintes physiques.

On peut citer parmi les symptômes les plus courants des maladies neurodégénératives :

  • troubles de la mémoire,
  • oublis,
  • apathie,
  • anxiété,
  • agitation,
  • confusion,
  • perte de l’inhibition,
  • troubles du comportement,
  • changements d’humeur.

Les symptômes deviennent de plus en plus graves au fil de la progression de la dégénérescence du cerveau. Ces maladies entraînent finalement une perte d’autonomie.

Comment les maladies neurodégénératives sont-elles diagnostiquées ?

La dégénérescence du cerveau peut être due à plusieurs facteurs et entraîner différentes maladies neurodégénératives. La première étape est de contacter le médecin traitant, qui vous orientera vers un neurologue.

Le diagnostic des maladies neurodégénératives fait l’objet d’un bilan de santé général, qui comprendra aussi un examen de la vision, de l’audition et de l’équilibre.

Le neurologue utilisera l’imagerie cérébrale pour évaluer la dégénérescence du cerveau, à l’aide d’examens, tels que :

  • la scanographie,
  • l’IRM,
  • la tomographie…

Des questionnaires présentés à la famille et au patient permettent d’évaluer l’atteinte cérébrale et son influence sur la vie quotidienne de la personne âgée. Ils permettent souvent de distinguer les différentes maladies neurodégénératives, dont les symptômes se ressemblent parfois aux premiers stades.

Quelle prise en charge du patient atteint d’une maladie neurodégénérative ?

La prise en charge du patient atteint d’une maladie neurodégénérative dépend du type de pathologie et de son stade de progression.

Les traitements ne peuvent pas guérir les dégénérescences du cerveau, mais soulager les symptômes et permettre de maintenir l’autonomie du patient le plus longtemps possible.

Lorsque la perte d’autonomie s’installe, il est souvent nécessaire d’avoir recours à une aide à domicile ou à un accueil en Ehpad.

Pour en savoir plus sur la prise en charge de la maladie d’Alzheimer, consultez notre article à ce sujet. Vous trouverez également parmi nos dossiers, un article sur la prise en charge de la maladie de Parkinson.

L'avis des utilisateurs sur cet article
4.5/5 - 2 votes - Votre vote :

Articles connexes