Le soutien aux aidants familiaux en Val-de-Marne
Le 21/12/2016 - Maintien à domicile

Alors qu’une personne âgée sur six bénéficie de l’APA et est donc en situation de dépendance, le soutien aux aidants familiaux en Val-de-Marne est un enjeu important pour le département. Le conseil général s’est engagé à prendre des mesures pour soutenir ces proches sans lesquels le maintien à domicile des personnes âgées ne serait pas possible. Tour d’horizon des aides aux aidants.

Le soutien aux aidants familiaux en Val-de-Marne

La situation des aînés et de leurs aidants familiaux en Val-de-Marne

    Le maintien à domicile des personnes âgées dépendantesest une réalité rendue possible par l’intervention des aidants familiaux en Val-de-Marne, comme dans tous les autres territoires de France, où la solidarité familiale joue un rôle primordial. Les chiffres en témoignent. Ce département francilien compte environ 260 000 seniors de 60 ans et plus, dont près de 100 000 ont plus de 75 ans. Parmi eux, on compte quelque 15 700 bénéficiaires de l’allocation personnalisée d’autonomie (APA) : un sixième des seniors de 75 ans et plus sont donc en situation de dépendance plus ou moins prononcée. Pourtant seule une très faible proportion des personnes de cette tranche d’âge réside en établissement : environ 7 %.

    Par ailleurs, 93 % des bénéficiaires de l’APA à domicile atteints de la maladie d’Alzheimer reçoivent l’assistance d’un proche. C’est dire l’importance de l’aide apportée par les aidants familiaux en Val-de-Marne.

      Le département n’ignore pas cet enjeu. L’accompagnement des aidants familiaux en Val-de-Marne fait ainsi l’objet de plusieurs des mesures préconisées par le schéma gérontologique départemental, qui prévoit notamment de renforcer :
    • le recensement et le dépistage des aidants familiaux en Val-de-Marne pour identifier leurs besoins,
    • la formation des professionnels aux actions de sensibilisation des aidants naturels,
    • l’information des aidants familiaux aux services disponibles en Val-de-Marne pour améliorer la qualité de vie de leur proche âgé et prévenir leur épuisement,
    • les groupes d’échanges et de paroles, dans les lieux d’information (CLIC, etc.), mais aussi dans les Ehpad et structures d’hébergement temporaire,
  • le soutien psychologique.

Trouver une maison de retraite dans le Val-de-Marne

Les dispositifs de soutien aux aidants familiaux en Val-de-Marne

      Il existe d’ores et déjà des dispositifs visant à soutenir les aidants familiaux en Val-de-Marne. Le conseil général anime un site entièrement dédié à l’aide aux personnes âgées et à leurs proches : www.autonomie.valdemarne.fr, où il est possible de :
    • trouver des informations sur les services existant dans le département ;
  • télécharger un Guide des aidants.

Les dispositifs de soutien aux aidants familiaux en Val-de-Marne sont variés et s’efforcent de faire le tour des besoins des familles à la recherche d’informations, de services pour mieux assister leur proche, d’aide psychologique et de solutions de répit.

Le soutien psychologique pour les aidants familiaux en Val-de-Marne :

        • Groupes de parole et d’aide aux aidants dans les CLIC, associations, services d’aide à la personne et caisses de retraite : à Créteil, notamment, le CliCafé accueille les aidants naturels pour les aider à faire le point, en présence d’une psychologue, et échanger sur les défis de leur rôle d’accompagnant.
          • La Halte Relais de l’association France Alzheimer propose des activités, une écoute et des échanges aux aînés atteints de la maladie d’Alzheimer et à leurs aidants familiaux en Val-de-Marne.
    • Des ateliers et des activités sont organisés par les CLIC, CCAS ou diverses associations pour aider les aidants à se relaxer et se décharger du stress quotidien.

    Les plateformes d’accompagnement et de répit :

      Ces structures proposent des activités et un accompagnement aux aidants familiaux en Val-de-Marne et à leur proche dépendant ou atteint d’une démence. Elles sont organisées par quelques-unes des maisons de retraite du Val-de-Marne, notamment les Ehpad de Saint-Maur-des-Fossés et Valenton, ou par des accueils de jour, par exemple à Villejuif. On peut trouver leurs coordonnées sur le site « Autonomie Val de Marne ».

        Elles proposent les prestations suivantes :
      • des informations sur les services d’aide à domicile,
      • des vacances pour les aidants familiaux,
      • des renseignements sur les droits des personnes âgées et leurs familles (congé du proche aidant, mesures de protection juridique, etc.),
      • des activités conjointes pour l’aîné et son proche,
      • un hébergement temporaire ou accueil de jour pour la personne âgée,
    • des rencontres avec d’autres aidants familiaux du Val-de-Marne.

    La formation des aidants naturels

    L’association France Alzheimer Val-de-Marne propose des formations pour les aidants familiaux de personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer. Gratuites, elles permettent de mieux connaître la pathologie et ses effets sur le comportement et les facultés de leur proche.

    L’espace Conseils et accompagnement pour les aidants familiaux de personnes âgées (CAAPA) du centre hospitalier Charles-Foix organise également des ateliers collectifs et des rencontres individuelles pour former les aidants familiaux résidant en Val-de-Marne à l’accompagnement d’un senior souffrant de démence.

    Laissez un commentaire

    Vous pouvez réagir à cet article en laissant un commentaire

    Articles connexes

    Aide à domicile vs soins à domicile : connaître les différences

    Aide à domicile vs soins à domicile : connaître les différences

    L’aide à domicile et les soins à domicile sont deux différents types de prise en charge dispensés directement chez la personne âgée. Les prestations, les intervenants et le mode de financement diffèrent. Découvrez les principales différences entre ces services à domicile pour mieux comprendre le type d’accompagnement adapté à vos besoins ou à ceux de […]

    Lire la suite

    10 habitudes pour réduire le stress de son rôle d’aidant

    10 habitudes pour réduire le stress de son rôle d’aidant

    Les deux tiers des aidants familiaux se sentent isolés dans l’accompagnement de leur proche. L’isolement et le stress de l’aidant familial ne doivent pas devenir une fatalité. À l’occasion de la Journée nationale des aidants, Cap Retraite vous conseille sur ces compétences qui faciliteront votre quotidien et réduiront votre stress.

    Lire la suite

    Je cherche une maison de retraite à :